La semaine au rythme des heures planétaires


En astrologie, chaque jour de la semaine est associé à une planète. Le dimanche est le jour du Soleil, le lundi est le jour de la Lune, le mardi est le jour de Mars, etc.

Le jour commence non pas à 0h ou minuit comme dans le calendrier civil, mais au lever du Soleil. Il se termine le lendemain au lever du Soleil.

La journée va du lever du Soleil au coucher du Soleil. La nuit commence au coucher du Soleil et se termine le lendemain au lever du Soleil. La journée et la nuit sont chacune divisées en douze heures. Ces heures ne font pas soixante minutes : cela dépend des saisons. Ces heures inégales sont appelées des heures planétaires.

Chaque heure planétaire est en correspondance avec une planète qu'on appelle le maître de l'heure, et la succession des heures planétaires et donc des maîtres de l'heure planétaire est toujours la même : après l'heure de Saturne vient celle de Jupiter, puis celle de Mars, puis celle du Soleil, puis celle de Vénus, puis celle de Mercure et enfin celle de la Lune (de la planète la plus lente, la plus lointaine, jusqu'à la plus rapide, la plus proche). Après l'heure de la Lune vient l'heure de Saturne, et ainsi de suite.

les heures planétaires d'une semaine

Observons la succession des heures planétaires tout au long de la semaine. Au début de la spirale, vers le centre et à gauche, on trouve le Soleil qui préside au Dimanche. Le Soleil est le maître de la première heure du dimanche (les heures sont numérotées de 1 à 12, dans le sens des aiguilles d'une montre). Puis, en suivant la spirale, on trouve Vénus, puis Mercure, etc. A la fin de la sixième heure, il est midi et l'on passe de l'heure de Jupirer à celle de Mars. A la fin de la journée, douze heures se sont écoulées et la nuit commence avec l'heure de Jupiter (les heures de la nuit sont numérotées de 1 à 12). Puis, au bout des douze heures de la nuit, on arrive à l'heure de la Lune qui préside justement à la journée du lundi.

On constate que l'ordre des jours de la semaine découle de la succession des heures planétaires : en suivant le cycle des 7 planètes se succédant toujours dans le même ordre, on arrive tout naturellement au bout de 24 heures à la planète qui donne son nom au jour suivant. En ayant suivi cet ordre planétaire immuable depuis le Solei (début du dimanche), on a bouclé un tour de cadran et on est arrivé au lundi dont la première heure est gouvernée par la Lune.




Le maître de l'heure dans le thème astrologique

Pour trouver le maître de l'heure à partir d'un thème natal, il suffit de connaître le jour où l'on est né et d'observer dans quelle maison se trouve le Soleil, car une maison astrologique correspond à deux heures planétaires. Si le Soleil est dans la seconde moitié de la maison XII, c'est la première heure du jour ; s'il se trouve dans la première moitié de la maison XII, c'est la deuxième heure du jour. (Sur la figure ci-dessus, les maisons sont indiquées en chiffres romains).

Par exemple, pour une naissance un dimanche : si l'on a le Soleil au début de la maison XI, on est né à l'heure de la Lune. Si l'on a le Soleil en fin de maison IV, on est né à l'heure de Mercure.

Attention : si l'on est né avant le lever du Soleil, on peut confondre le jour civil (le jour officiel de notre naissance) et le jour astrologique qui, lui, a commencé la veille au lever du Soleil. Si l'on a le Soleil en maisons I, II, III ou même IV, il faut être attentif à ce détail.

Important : cette méthode pour déterminer d'un coup d'oeil le maître de l'heure dans un thème de naissance suppose que les maisons sont calculées selon la méthode de Placide. Si les maisons sont étabies selon un autre système, il faut passer par le calcul de la durée du jour. Enfin, dernière remarque : si le Soleil se trouve exactement au milieu d'une maison, il faut faire un calcul plus précis car ce n'est pas lorsque le Soleil est exactement au milieu d'une maison que l'on change d'heure planétaire.



l'interprétation

pour les spécialistes


accueil   retour accueil